19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 13:00
année de la foi

Une année de la Foi ?

Qu'est ce que c'est ?

   

Rome a publié jeudi 21 juin le programme de l’Année de la foi, qui se déroulera dans toute l’Église du 11 octobre 2012 au 24 novembre 2013.

 
 

Article extrait du journal Lacroix du 5/07/2012, par Frédéric Mounier, à Rome.

Pourquoi une Année de la foi ?

Lorsqu’il a publié, le 11 octobre 2011, sa lettre apostolique « Porta Fidei »   (« La porte de la foi »), Benoît XVI a clairement manifesté sa volonté de concrétiser l’un des objectifs de son pontificat : permettre à tous les baptisés d’approfondir leur foi. Et ce, à travers une Année de la foi, qui se déroulera du jeudi 11 octobre 2012 au dimanche 24 novembre 2013. 

Présentant jeudi 21 juin le déroulement de cette initiative à Rome, Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, en a rappelé le contexte : « Nous traversons une crise généralisée, qui touche également la foi. En raison d’un sécularisme qui, au nom de l’autonomie individuelle, requiert l’indépendance à l’égard de toute autorité et a pour objectif de vivre comme si Dieu n’existait pas. »

 Le-Vatican-annonce-le-programme-de-l-Annee-de-la-foi_articl.jpg

 16 octobre 2011: Elévation de l’évangéliaire par Benoît XVI lors d’une messe célébrée pour les «nouveaux évangélisateurs». Benoît XVI veut faire insister sur le Credo lors de l'Année de la foi.(photo: Alessandro SERRANO/CPP/CIRIC)
 
  
Logo-officiel-annee-de-la-foi_imagelarge.jpg

Quels sont ses objectifs ?

L’Année de la foi entend « soutenir la foi de tant de croyants qui, dans les difficultés quotidiennes, ne cessent de consacrer avec courage et conviction leur existence au Christ »,  a rappelé Mgr Fisichella. Trois axes ont été retenus : redécouvrir les contenus de la foi telle qu’elle est professée, célébrée et priée, sans oublier la mise en évidence des nombreux témoins qui la manifestent concrètement. 

Tel est le sens du logo choisi : une barque, image de l’Église qui navigue sur les flots du monde, dont le mât est une croix, et les voiles gonflées par le tétragramme (Jésus Sauveur du Monde).

 

Un site Internet multilingue ainsi qu’une application destinée aux téléphones portables permettront de prendre connaissance des événements prévus.

Quelles seront les propositions concrètes ?

L’inauguration officielle aura lieu le jeudi 11 octobre à Saint-Pierre de Rome, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II, coïncidence stratégique voulue par Benoît XVI. Cette célébration aura lieu en présence de l’ensemble des participants au synode pour la Nouvelle évangélisation, qui aura débuté quatre jours plus tôt. Mais aussi des Pères conciliaires vivants.

L’un des objectifs de cette année étant « de faire du Credo la prière quotidienne »  de tout baptisé, ce texte sera massivement distribué au dos de l’image retenue comme symbole de l’Année : le Christ de la cathédrale de Cefalu (Sicile). Le dimanche 21 octobre, six martyrs et confesseurs de la foi originaires des cinq continents seront canonisés à Rome, dont le jésuite français Jacques Barthieu, martyr à Madagascar en 1896.

Puis se déroulera tout au long de l’année un calendrier chargé. Il sera marqué notamment, le 25 janvier 2013, par une célébration œcuménique à la basilique romaine Saint-Paul-hors-les-Murs. Religieux, religieuses et personnes consacrées seront mis en avant le samedi 2 février, les jeunes le dimanche des Rameaux 24 mars ; les confirmands et confirmés le dimanche 28 avril ; les séminaristes et novices le dimanche 7 juillet ; les catéchistes le 29 septembre. 

  La Fête-Dieu, célébrée le dimanche 2 juin 2013, sera marquée par une adoration eucharistique silencieuse mondiale et simultanée (à l’heure de Rome) dans toutes les cathédrales et églises du monde. Les mouvements de laïcs se retrouveront à Rome lors de la vigile de Pentecôte, le 18 mai.

synode-eveques.jpg

 

christ cathédrale de cefalu sicile

 

Christ de la cathédrale de Cefalu (Sicile)
 

Article extrait du site du diocèse d'Agen:

C’est par un texte très personnel, écrit de sa main, une « lettre apostolique en forme de Motu proprio », genre littéraire qu’il affectionne particulièrement, que Benoît XVI a décidé d’annoncer, après l’Année Saint-Paul et l’Année du prêtre, une « Année de la foi ».

 

 

 

Ce texte, intitulé « Porta Fidei » et daté du 11 octobre 2011. 

Par cette nouvelle année thématique, Benoît XVI, pape enseignant, poursuit le chemin ouvert depuis le début de son pontificat : permettre à toute l’Église de  « franchir le seuil de la foi », de « se rendre au puits », de « se nourrir » selon les expressions qui jalonnent « Porta fidei », « pour que personne ne devienne paresseux dans la foi ». Au fond, il s’agit pour lui de réévangéliser l’Église, par « la foi, compagne de vie ». 

benoît XVI la porte de la foi
   

vatican II

catechisme-eglise-catholique.jpg

Des anniversaires symboliques


Cette Année de la foi sera ouverte le 11 octobre 2012, date significative à trois égards. Tout d’abord, il y aura les 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II. Reprenant les termes de Jean-Paul II dans son encyclique « Novo Millenio Ineunte », le 6 janvier 2001, Benoît XVI assure que le Concile est « la grande grâce dont l’Église a bénéficié au vingtième siècle ».
Reprenant son discours à la Curie du 22 décembre 2005, le pape précise : « Si nous le lisons et le recevons guidés par une juste herméneutique, il peut être et devenir toujours davantage une grande force pour le renouveau, toujours nécessaire, de l’Église. » 

Second anniversaire : celui de la publication du Catéchisme de l’Église catholique, le 11 octobre 1992. Celui qui en fut le maître d’œuvre entend le mettre au cœur du dispositif prévu pour cette Année de la foi. 

Enfin, cette Année de la foi s’ouvrira trois jours après le début du synode consacré à la nouvelle évangélisation, prévu du 7 au 28 octobre 2012. C’est loin d’être un hasard. Ces semaines seront riches, non seulement en célébrations, mais aussi en réflexions sur la mission de l’Église et sa place dans le monde. 

 

Un appel à une « conversion authentique »

Une fois franchi ce portail d’entrée, Benoît XVI déploie son « invitation à une conversion authentique et renouvelée au Seigneur, unique Sauveur du monde » à destination de toute l’Église, en vue d’une « vie nouvelle qui modèle toute l’existence sur la nouveauté radicale de la Résurrection», et ceci « surtout en un moment de profond changement comme celui que l’humanité est en train de vivre ». 

Premier fruit attendu : « Que le témoignage de vie des croyants grandisse en crédibilité. » Ce mot résonne en écho au Credo, placé par le pape, avec le Catéchisme, au cœur du dispositif, car « la connaissance des contenus de la foi est essentielle pour donner son propre assentiment. ». Mais celle-ci « n’est pas suffisante si ensuite le cœur, authentique sanctuaire de la personne, n’est pas ouvert par la grâce qui permet d’avoir des yeux pour regarder en profondeur et comprendre que ce qui a été annoncé est la Parole de Dieu. ». 

Au surplus, « le chrétien ne peut jamais penser que croire est un fait privé. (…) La foi exige la responsabilité sociale de ce qui est cru. » Il s’agit également, pour le pape, d’« un acte personnel et en même temps communautaire ». Et cette démarche n’est pas réservée aux seuls croyants : la « recherche sincère du sens ultime et de la vérité définitive sur l’existence et sur le monde est un authentique préambule à la foi, parce qu’elle met en mouvement les personnes sur le chemin qui conduit au mystère de Dieu ». 

 bible
 mains

Tandem foi et charité

L’objectif du pape est aussi, dans la lignée du chapitre 12 de la Lettre aux Hébreux, « le regard fixé sur Jésus-Christ », de considérer, à travers Marie, les apôtres, les disciples, les martyrs, les « nombreux chrétiens qui ont promu une action en faveur de la justice pour rendre concrète la parole du Seigneur », et d’« intensifier le témoignage de la charité ». Le tandem foi et charité doit être, pour Benoît XVI, une clé de voûte de cette année de la foi. Car « la foi sans la charité ne porte pas de fruit et la charité sans la foi serait un sentiment à la merci constante du doute ». 

Extrait de La Croix du 17 octobre 2011

   

Télécharger la lettre apostolique Porta fidei

Lire le texte de Mgr Brunin : Célébrer l'Année de la foi à la lumière de Vatican II.

   

Partager cet article

Paroisse Sainte Foy d'Agen - dans informations
commenter cet article

commentaires

Alpha couple

Recherche Sur Le Blog

Confirmation

Dernières Actus

  • Après la séparation ou le divorce, quel chemin de vie avec le Christ ?
    La CNDA (Communion Notre-Dame de l'Alliance) propose un temps de partage, de réflexion et de prière pour personnes séparées ou divorcées vivant seules, à l'abbaye Sainte-Marie du Rivet (33240 Auros). Thème : Après la séparation ou le divorce,...
  • Pâques
  • Le sacrement des malades
    On l'appelle encore trop souvent "l'extrême onction", au point d'en faire le "sacrement de l'extrême", du dernier instant de vie avant de passer de ce monde au Père. Tant et si bien que "l'on demande le...
  • Les lycéens sont partis... et bien arrivés à Taizé !
    De nuit, dans un bus aux couleurs du SUA, 22 jeunes du diocèse dont 12 de la paroisse, accompagnés par Catheline Lahille (responsable de la pastorale des jeunes du diocèse), le Père Timothée et Soeur Michelle Esquieu ont rejoint les 3000 jeunes arrivés...
  • Semaine Sainte 2014
    Horaires des célébrations et messes de la Semaine Sainte : cliquez !
  • La communauté musulmane et le CCFD se rencontrent à la mosquée d'Agen
    Cette démarche s’est vécue dans le cadre de la venue d’un partenaire sénégalais du CCFD -Terre Solidaire, Hadji BADJI, agriculteur, dans la région de la Casamance, trésorier de la FONGS (Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Sénégal). Dans...
  • " Journée du Pardon " des CE2 à l'Ermitage
    Journée pleine de soleil ce samedi 5 avril, avec les enfants de la paroisse, de l'école du Sacré Cœur et de l'école Sainte Foy qui ont reçu pour la première fois le sacrement du pardon. Temps de prière, de réflexion sur le texte d’Évangile de...
  • Ici on joue, ici on prie ... !
    A Marseille, à la fin du Consulat, un jeune prêtre Jean Joseph Allemand, constatant la déchristianisation des jeunes et très préoccupé de leur sort, se sentit appelé à les regrouper et leur donner une formation. Dans ce but, il organisa, avec eux, des...
  • Temps fort des collégiens CCFD Terre Solidaire
    Une trentaine de jeunes collégiens du doyenné de l’Agenais se sont retrouvés samedi 29 mars au centre Jean XXIII pour un temps fort animé par le CCFD terre solidaire. En grand groupe, ils ont commencé par regarder et écouter le récit de la passion du...
  • Festiv'art 2014 : J-30 !
    Dans exactement 1 mois, les portes du Festiv'ART Stand'UP s’ouvriront pour cette édition 2014! Alors n'attendez plus pour réserver vos places, le tarif pré-vente est maintenu encore une semaine pour les retardataires! Inscription en ligne...

La paroisse a besoin de vous !

Festiv'art 2014

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog